20150131_mu_1280px
TTZ_facade_logo3_1280px
201505_retentionprovisoire_1280px
20151009_youandmybuddy2_1280px
20150528_mercy_1280px
20151009_youandmybuddy_1280px
20151028_grandlivredescontes_1280px
20150130_toitoi_1280px
Play Pause

UN LIEU DÉCALÉ : CONCERTS, DJ SETS, PRODUITS LOCAUX, JARDIN LUXURIANT ET PÉTILLANT !

Il se passe toujours quelque chose à Toï Toï. Avec un fou mélange de concerts musiques actuelles et musiques traditionnelles, des DJ sets en entrée libre, des rendez-vous de découvertes danse contemporaine, de bons produits locaux à déguster au bar en fin de journée et au resto tous les midis de semaine, Toï Toï est le lieu décalé que vous avez toujours rêvé avoir en bas de chez vous ! Pour vous, du gros son, de bons goûts, des rencontres improbables et des gens pétillants qui se mélangent.

Lire nos actu'

Le 22 novembre, Capturne organise un co-plateau avec Melatonin et Blake à Toï Toï. Nous avons rencontré deux artistes de ce groupe de rock alternatif. Alex à la basse et Léo à la guitare et au chant. Nous partageons donc ce bel échange !
 
Pourquoi avoir choisi le nom Capturne ?
Léo : Au tout début, on s’appelait Défaillance Airbag parce que dans la voiture d’Alex le voyant s’allumait tout le temps. Comme personne n’aimait ... finalement pendant un temps, nous n’avions pas vraiment de nom !
Alex : Et un jour dans le train, on cherchait des mots dans des magazines. On essayait de les allier, mais rien ne marchait vraiment. On était un peu à court d’idée. On avait tous les deux des bonnets noirs, en regardant la traduction en anglais de bonnet, on tombe sur « cap ». Sur ce, le mot « nocturne » nous saute aux yeux, dans un des magazines. Capturne est né comme ça.
 
Vous vous êtes plutôt rencontrés sur une piste de danse ou au café du coin ?
Alex : Ni l’un ni l’autre. On s’est rencontrés en tant qu’artistes, d’ailleurs elle est un peu ouf notre rencontre. En fait, on cherchait tous les deux un projet et on a répondu à la même annonce sur un site « Easyzik », c’est un site qui diffuse des annonces pour les groupes qui cherchent des musiciens. Donc on est tous les deux allés au même rendez vous. 
Léo : Le groupe s’est cassé direct après 5 minutes de répèt’ parce que le musicien qui nous avait recruté s’est embrouillé avec un de ses musiciens. On a vite compris que c’était mort. En partant de la répèt’, Alex avait une caisse donc il m’a ramené. C’est là qu’il m’a proposé de monter un truc.
 
Vos inspirations ?
Alex : Alors moi à la base, j’écoute plutôt de la funk, musique groovy ... tout ça. Léo : Moi ça reste rock en général genre Radiohead, Nirvana… Alex : C’est pour ça qu’au début il y avait aucun rapport entre nous, mais finalement on a réussi à s’entendre.
 
Est ce que vous portez de l’importance au sens des mots ?
Léo : Non aucune, la plupart des morceaux c’est du yaourt, nos paroles ont pratiquement jamais de sens. On est plus attentifs à la musique en elle même, à la sonorité des mots.
 
Vous mêlez rock alternatif et électro, racontez nous !
Alex : Du coup on considère que c’est plutôt du rock alternatif avec des guitares saturées. On joue avec des pads qui sont des batteries électroniques. Tu peux lancer des samples mais on s’en sert plutôt pour lancer des boîtes à rythmes.
 
Pourquoi avoir choisi Melatonin et Blake en co-plateau ?
Alex : On a vu Melatonin en concert et ça colle vraiment niveau musicalité. Je trouve sympa de partager la scène avec eux. Et Blake m’a envoyé une démo que j’aimais vraiment bien, donc on s’est dit : ‘aller, c’est parti !’

Depuis septembre, Toï Toï accueille GTK et Amalaita qui oeuvrent pour l'émergence de la scène hip hop. Tous les mois, une soirée hip hop t'embarque découvrir les pépites rap de la région. En images ici >

Strealo te fait revivre les concerts de Toï Toï. Partenaire de notre lieu, Strealo accompagne les artistes et captent les lives !